Couverture de l’artiste Kokou Ferdinand Makouvia
Photo de profil de l’artiste Kokou Ferdinand Makouvia
Kokou Ferdinand Makouvia
Pays-Bas

Présentation

Kokou Ferdinand Makouvia est un sculpteur originaire du Togo, né à Lomé en 1989. Makouvia est la révélation de l’année 2017 dans le domaine de la sculpture : arrivé en France en 2014, il s’installe à Valenciennes, où il étudie à l’école des Beaux-Arts et commence à exposer son travail. En 2016, il intègre l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris. En 2017, il remporte coup sur coup quatre prix d’art prestigieux, dont celui du Salon de Montrouge et le Prix Dauphine pour l’art contemporain. Il est également désigné “Révélation ADAGP Arts Plastiques 2017”. Formé à l’école de la rue au Togo, la pratique de la sculpture de Makouvia se trouve aux confins entre l’exploration des potentialités des matériaux les plus divers (caoutchouc, cuivre, bois, plastique, fer, terre) et la réinterprétation de formes vernaculaires, réminiscentes de sa culture togolaise. Makouvia travaille artisanalement lui-même tous les matériaux de ses pièces : cette expérimentation de techniques très variées (charpenterie, ferronnerie, terre-cuite) est au cœur de sa création. Elle se nourrit également du réemploi de matériaux considérés comme pauvres et non-nobles, tels que chambres à air usagées, boites de carton et autres éléments de récupération qu’il associe au fer ou au bois. Cette pratique trouve son origine dans l’art contemporain africain mais plutôt que des objets de dénonciation sociale, les pièces de Makouvia – non-figuratives – scrutent la matière et la forme pour rechercher une esthétique harmonieuse et essentielle, en interaction avec l’espace, mais aussi l’expression de la force du matériau brut. Au sujet de la matière, l’artiste déclare : « Dans ma pratique, l’élément en tant que matière m’interpelle. En effet, je prends deux ou plusieurs matières d’essences différentes (comme le bois et le caoutchouc par exemple), je procède ensuite par des expérimentations en donnant forme à l’ensemble quelles forment. Elles cohabitent, elles se rejettent, elles s’épousent et elles fusionnent. » Makouvia vit et travaille à Amsterdam

Disciplines:
Sculpture
Spécialités:
Technique Mixte

Suivez-moi