Couverture de l’artspace La Galerie de Mon Père
Photo de profil de l’artspace La Galerie de Mon Père

Présentation

LA PETITE HISTOIRE La Galerie de mon Père, c’est un héritage, une transmission, un amour, une passion, une histoire de famille… Comme chez toutes les petites filles devenues grandes, entre mon père et moi, il y a mille et une histoires, des petites et des grandes. Aujourd’hui, je vous parle de la plus importante, la plus imprévue, la plus improbable, la plus belle, qui reste à écrire, et c’est pour cela je l’ai appelée ainsi : La Galerie de mon père. En amateur d’abord, mon père, Alioune De Sajha THIAM, a commencé sa collection depuis plus de deux décennies. Inconditionellement passionné d’art, curieux, visionnaire, intuitif, consciencieux, il a aussi quelques défauts. Toujours à la recherche de la pièce rare, qu’il trouve, avant de repartir aussitôt à la poursuite de la suivante, sans fin. Parcours assez atypique pour cet homme qui voulait être architecte – on ne peut mieux comprendre son sens de l’esthétisme et du détail – et qui a finalement évolué dans une autre branche, celle de l’environnement. Son patrimoine a été acquis au travers de voyages, de rencontres et d’échanges avec des marchands d’art venant de toutes horizons. Pour lui l’art est plus qu’une simple passion : ces statues l’entourent partout où il se trouve, et partout où il vit… Rares sont les semaines, voire les jours sans qu’il n’aille rendre visite à ses amis marchands d’art, pour discuter « bois » ou admirer de nouvelles pièces. Nous estimons l’ensemble de cette collection a environ dix-mille pièces, objets et toiles. Cette dernière n’est pas prête d’avoir fini de s’accroître. Luluwa, Chokwee, Songué (Zaïre/RDC) ; Dogon, Bambara, Bamana (Mali) ; Ewe, Moba (Togo), Lobi, Mossi (Burkina Faso) ; Ibegi, Ibo (Nigéria) ; Toma, Baga, (Guinée) ; Dan (Liberia) ; Ashanti, Fanti (Ghana) ; Senoufo, Baoulé (Côte d’Ivoire). Nos œuvres d’art sculptural ont été avant tout choisies pour leur esthétisme, leur particularité, leur fonction, leur originalité, leurs détails, leur histoire, sans forcément se soucier de l’ancienneté. Nous voulions au travers de cet espace fondé il y a trois ans, faire vivre cette collection, partager, transmettre, échanger, faire connaître une partie de la richesse et du patrimoine de l’art africain, susciter la curiosité, réveiller des émotions, des souvenirs d’un déjà vu de l’enfance au travers d’un voyage dans un pays du continent africain. Notre collection est un mélange d’art africain sculptural mais aussi d’art visuel et plastique contemporain. S’y mêlent les artistes sénégalais tels que Souleymane Keita, Amadou Seck, Diatta Seck, Iba N’Diaye, Kara N’diaye dit « Le Kara », Moustapha Wade, Khalifa Gueye, Maodo Niang, El Sy, Ibrahima Kebe, Kré M’baye, Chalys Leye, Mbaye Diop, Abou Ndiaye… et la liste est encore longue. Khady Thiam